Ivan Albertovich Puni, dit Jean Pougny ( Иван Альбертович Пуни),

ENSEMBLE DE BOIS GRAVES
ENSEMBLE DE BOIS GRAVES

Ivan Albertovich Puni, dit Jean Pougny (en russe : Иван Альбертович Пуни), né en 1892 à Kuokkala (province de Saint-Pétersbourg) et mort à Paris en 1956, est un peintre franco-russe.

 

En 1910, il fait son premier séjour à Paris où il découvre Paul Cézanne, le fauvisme et le cubisme, et expose au Salon des indépendants.

À son retour en Russie, à cause du déclenchement de la Première Guerre mondiale, il rejoint le groupe d'avant-garde Soyouz Molodyozhi (« L'Union de la jeunesse ») et se lie avec le poète Vladimir Maïakovski et le peintre Velimir Khlebnikov.

À Petrograd, en mars 1915, il organise la première exposition futuriste qu'il intitule « Tramway V » et présente des artistes connus sous l'appellation de « cubo-futuristes ». La consigne donnée aux artistes est de ne pas montrer leurs œuvres avant le vernissage. La surprise est de découvrir deux courants distincts : le premier représenté par Kasimir Malevitch qui propose des variations excentriques du cubisme et le second par Vladimir Tatline qui, transposant le cubisme en volume, pousse jusqu'au bout la logique de déconstruction de la forme. Pougny y expose onze de ses œuvres d'inspiration cubiste mais également un relief,Joueurs de cartes, disparu depuis, et une Nature morte composé d'un marteau suspendu à un clou planté dans une feuille de papier. Cette exposition fait scandale. Un critique ne voit dans ses tableaux qu'« un assemblage de matériaux hétéroclites, une barricade de ferraille et de détritus, [au moment où] le sang des enfants russes coule à flot»

Jean Pougny récidive à la fin de 1915 et organise la « Dernière exposition futuriste de tableaux, » où s'opposent les futurs constructivistesautour de Tatline et les suprématistes autour de Malévitch. Pougny adhère au suprématisme.

Après la révolution d'octobre 1917 à laquelle il se rallie avec enthousiasme, Pougny montre une prédilection pour ce qui ne présente aucune valeur esthétique, les lettres, les chiffres et les objets les plus utilitaires : « l'objet est libéré du sens, pour acquérir un sens nouveau (artistique) sans pour autant perdre son caractère d'objet (à usage social)2 » et il ne refuse pas la valeur décorative de la couleur. Il est nommé professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Petrograd.

Ayant l'impression d'être dans une impasse, « au fond, le Suprématisme reste une construction expérimentale à l'intérieur du tableau », il dessine des « sujets urbains où coexistent une scène narrative dynamique et une organisation géométrique noire et statique »

En 1919, il s'exile à Berlin d'abord, puis à Paris en 1924 où il francise son nom.

Dans les années 1940 et 1950, il peint des toiles dans un style intimiste à la Édouard Vuillard.

 

En 1956, il donne ses œuvres au musée national d'art moderne.

Jean Pougny(Иван Альбертович Пуни)) bois gravé en couleurs
Jean Pougny ( Иван Альбертович Пуни))bois gravé en couleurs
Jean Pougny (Иван Альбертович Пуни) bois gravé en couleurs
Jean Pougny (Иван Альбертович Пуни) bois gravé

 

 

INFORMATIONS ET PRIX : NOUS CONTACTER

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.