Helen Elizabeth PHILLIPS (1913-1994)

Helen Phillips, sculpteur américaine, est née à Fresno (Californie, Etats-Unis).  Après avoir étudié à l'École des Beaux Arts de Californie à San Francisco avec Ralph Stackpole (1932-1936), elle part à Paris, grâce à une bourse (Phelan Travelling Fellowship), en 1936. Elle adhère aux idées et pratiques artistiques du mouvement surréaliste. Elle y étudiera la gravure au sein de l'Atelier 17 du peintre-graveur Stanley William Hayter qui était, à cette époque, un centre important d'expériimentation pour de nombreux artistes surréalistes. Ils s'unissent par le lien du mariage en 1940. Pendant la seconde guerre mondiale, le couple s'installe à New York. Helen Philipps Hayter obtient sa première exposition personnelle à la Nouvelle École pour la Recherche Sociale ; la première de plusieurs expositions communes avec son mari sera organisé à la Galerie Sidney Janis en 1949. Le couple regagne Paris en 1950. Il se séparera vingt ans plus tard en 1970. Concernant la sculpture, Helen Phillips travaillera essentiellement le bronze poli, développant une figuration semi-abstraite influencée par Brancusi, par les surréalistes et par le statuaire Précolombien. Dans les années 40 et 50, l'artiste créera des oeuvres (bronzes) aux formes anthropomorphiques. Elle a réalisé quelques belles gravures, mais son expérience avec ce média a été sans doute encore plus cruciale pour son développement de sculpteur, l'a forçant à prendre conscience de l'espace négatif. Dans un tout autre registre, Phillips a produit une longue série de constructions géométriques en fil de fer qui ont exploré des idées de croissance modulaire proposé par le théoricien d'architecture américaine Buckminster Fuller.

Dans les années 60, les œuvres de Helen Phillips commencent à entrer dans des collections importantes, y compris celles de Peggy Guggenheim, Roland Penrose, et dans divers musées américains (Museum of Modern Art New York, Bank America World Headquarters, De Young Museum, Victoria and Albert Museum, Dallas Museum of Contemporary Art,  Albright-Knox Museum, . . .). Helen Phillips jouit alors d'une réputation internationale croissante. En 1967, un accident la privera de pouvoir travailler pendant huit longues années ; si, avec talent et détermination, l'artiste se remit plus tard au travail, l'élan créateur ne put être retrouvé. Helen Phillips est morte dans sa maison de Greenwich Village (New York) en 1995 ; elle avait 81 ans. Son oeuvre est constitué de près de 500 sculptures (bois, bronze et pierre), de 150 gravures (sur cuivre, zinc et linoleum) et d'un très grand nombre de dessins.

Helen PHILLIPS eau -forte , signée
Helen PHILLIPS eau -forte , signée

informations et ventes : nous contacter

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.