Fernand LEGER (1881-1955)

费尔南‧雷杰

Fernand Leger, L'encrier, 1933, composition cubiste, pochoir/ stencil in color , edition Jeanne Bucher avec le cachet sec 40 x 52 cm
Fernand Leger, L'encrier, 1933, composition cubiste, pochoir/ stencil in color , edition Jeanne Bucher avec le cachet sec 40 x 52 cm

INFORMATIONS ET PRIX SUR DEMANDE 

Joseph Fernand Henri Léger est né en 1881 à Argentan (Orne). Il sera apprenti chez un architecte de 1897 à 1899. Fernand Léger s’installe à Paris en 1900. Il sera, trois ans plus tard, refusé à l’Ecole des Beaux-Arts, mais admis à l’Ecole des Arts décoratifs. Il frèquente alors l’Académie Julian et le Louvre.

Léger s’installe à la Ruche en 1908 ; il y rencontre Chagall, Robert Delaunay, Cendrars, Appolinaire, Modigliani, Laurens. C’est l’année suivante le début de sa période cubiste. Son travail intéresse de près Daniel-Henry Kahnweiller qui expose déjà Picasso et Braque. Léger participe à plusieurs expositions collectives (Salon des Indépendants, Salon d’Automne, Salon de la Section d’Or, etc.). Il signe un contrat d’exclusivité de 3 ans avec Kahnweiller en 1913, participe à l’Armory Show (New York). 

En 1924, associé à Amédée Ozenfant, il fonde l’Académie Moderne. Il réalise une peinture murale en 1925 pour l’ambassade française (Mallet-Stevens) lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et participe à la décoration du pavillon de « L’esprit Nouveau » de Le Corbusier. Léger voyage (Allemagne), rencontre Calder, se rend en Espagne en 1930 avec son ami Le Corbusier, avec lequel il ira également en Grèce (1933) pour le Congrès international d’Architecture. La Galerie Vignon présente en 1934 ses gouaches et dessins. Il découvre Antibes, expose, voyage toujours, peint, décore encore des espaces architecturaux. En 1935, une rétrospective de son œuvre est organisée à New York. 

Léger l’infatigable, s’exile aux Etats-Unis pendant la guerre, il y donne des conférences (l’action de la couleur dans l’architecture), réalise des peintures murales et des décors de spectacles, est chargé de cours à l’Université de Yale, puis au Mills College. Il retourne en France la guerre finie, s’inscrit au parti communiste français. Il oeuvre pour l’Eglise du Plateau d’Assy (mosaïque). 

Jusqu’à sa mort, en 1955 (Gif-sur-Yvette), Fernand Léger travaillera, enchaînant peinture, dessins, mosaïques, décorations, vitraux, illustrations d’ouvrages, décors pour le théâtre et céramiques. 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.