Zoran Antonio MUSIC (1909-2005

Anton Zoran Music est né en 1909 à Bukovica, un village proche de Gorizia, appartenant à l'époque à l'empire austro-hongrois. Il fait ses études à Maribor, avant de s'inscrire à l'Académie des Beaux-Arts de Zagreb. Music commence à dessiner les paysages les paysages en Dalmatie où il s'installe après un long voyage en Espagne. Zagreb puis Ljubljana accueillent ses premières expositions en 1941. Music se rend pour la première fois à Venise en 1943 et expose à Trieste puis à la Piccola Galleria de Venise où De Pisis préface le catalogue de l'exposition. 

Arrêté par la Gestapo en 1944 et accusé de collaborer avec des groupes anti allemands de Trieste, Music est déporté à Dachau où il parvient à dessiner et à écrire l'horreur qu'il vit et qu'il voit. En avril 1945, le camp est libéré par les américains et Music, malade, va s'installer à Venise. Il y peint ses premiers autoportraits et ses premiers chevaux, il réalise des aquarelles aux Zattere et à Saint Marc. En 1948, Music expose pour la première fois à la Biennale Internationale de Venise, cette même année il fait la connaissance de Kokoschka, de Tobey et de Campigli avec lequel il se lie d'amitié. Il effectue en 1949 ses premières pointes sèches tirées par lui même à Venise, sur les presses de l'Academie. Il expose à la Galerie de France, Paris, en 1952, un an plus tard, New-York accueille sa première exposition. Music grave ses premières eaux-fortes à l'atelier Lacourière à Paris en 1955, activité qu'il continuera désormais très régulièrement. En 1956 Music obtient le Prix d'Art Graphique de la Biennale de Venise, puis le Prix d'Art Graphique de la Biennale de ljubljana. En 1959 Music s'installe à Paris dans l'atelier qui avait appartenu à son ami leon Gischia.

Au début des années 60, Music passe tous ses étés à Cortina pour dessiner et peindre, un an plus tard Rolf Schmücking publie le premier catalogue raisonné de l'oeuvre graphique de l'artiste de 1947 à 1961. Le musée de Bâle lui achète 26 dessins dont 10 de 1945, de Daschau.

En 1970, début du cycle NOUS NE SOMMES PAS LES DERNIERS, série de tableaux sur l'horreur des camps. Exposition à la galerie de France, puis à Munich et Bruxelles. De nombreux musées achètent des oeuvres. En 1972, Music dessine dans la forêt des Maures des chènes lièges (série motif végétal). Cette même année, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris consacre la première grande rétrospective du peintre. Entre 1976 et 1980, Music dessine dans la forêt de fontainebleau et dans les Dolomites, c'est la série des paysages rocheux. Beaucoup d'expositions se succèdent (Darmstat, Bâle, Oslo). Au début des années 80 Music réalise la série des Canale della Guidecca, puis la série des intérieurs de cathédrales.

En 1990 le Künstlerhaus de Klagenfurt expose des oeuvres de la Fondation Music qui a été créée par la Municipalité de la ville. De très nombreuses expositions sont organisées les années suivantes (Bâle, Genève, Antibes, Milan, Venise etc.). Zoran Music est mort en mai 2005.

Me

Zoran MUSIC -

Ombre sur le Carse, 1958

Eau-forte et aquatinte en couleurs, signée, dédicacée, datée et numérotée au crayon, très belle épreuves, d'un tirage à 300 exemplaires.
Imprimeur : Lacourière
Editeur : Galerie de France

Référence : Schmücking n°74