Simon SEGAL (1898 - 1969)

Issu d'une famille aisée de Białystok, Simon Segal s'installe à Berlin en 1918 après des études d'ingénieur. Il y publie des illustrations dans la revue Spolochi de la diaspora russe. Il s'installe en France en 1925, où il mène une vie précaire, étant successivement bibliothécaire, ouvrier dans une usine Citroën puis styliste pour Paul Poiret. 

Arrivé à Toulon en 1926, il y rencontre son mécène, le marchand d'art Bruno Bassano. Il s'installe à Paris en 1935 et y organise sa première exposition, dans la Galerie Billiet-Worms. Bien que totalement inconnu à l'époque, l'intégralité de l'exposition est achetée par le collectionneur américain Frank Altschul. 

Pendant la guerre, il se réfugie à Aubusson, dans la partie occupée de la France, après avoir échoué à intégrer l'armée. En 1946, il s'installe à Jobourg, village proche de Cherbourg en Normandie, où il connaît une période très productive. Il retourne à Paris en 1953, et organise plusieurs expositions de ses œuvres. En 1957, il illuste la Bible (éditions Labergerie) et en 1968 l'Apocalypse selon Saint Jean (éditions Michel Kieffer). 

Il meurt en 1969. Son ami le Docteur Pierre Osenat le fit enterrer à Arcachon.

Simon Segal Huile sur toile, signée , expose à la galerie agnes thiebault
Simon Segal Huile sur toile, signée

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.