ERTÉ (1892-1990) Romain De Tirtoff

 

est un artiste russe naturalisé français.

En 1907, à l'âge de quinze ans, il vient à Paris et fait quelques essais artistiques pour les maîtres en place, sous le pseudonyme Erté. Il réalise également une sculpture en bronze argenté, la Demoiselle à la balancelle. Il s'installe à Paris en 1910 puis à Boulogne-sur-Seine. En 1911, il suit des cours à l’Académie Julian tout en réalisant des dessins de mode. Il dira de cette année passée à Paris « I did not discover Beardsley until when I had already been in Paris for a year ». En 1912, Romain de Tirtoff obtient d'être envoyé à Paris pour apprendre le métier de designer. Il adopte un pseudonyme pour ne pas « déshonorer » sa famille. Il conçoit ses premiers décors pour la présentation de robes de bal de type oriental pour le grand couturier Paul Poiret, puis les décors pour la pièce Le Minaret en 1913 pour le directeur de théâtre Jacques Richepin. Sa carrière est lancée. Il dessine également à l'encre de Chine pour la Gazette du Bon Ton. Dès 1915, il obtient son premier contrat important, qui durera vingt-deux ans, avec le magazine Harper's Bazaar puis mena à bien une brillante carrière de conception de costumes et de décors de théâtre.

Il expose en 1964 à la galerie Ror Volkmar à Paris. En 1967, le sociologue américain Eric Estorick (1913-1993), devenu marchand d'art londonien, relance sa carrière, cette fois ci en tant que peintre à la gouache. La renaissance de l'Art déco lui font connaître un très vif succès au cours d'expositions à Londres et à New York. En 1980, il réalise des sculptures en bronze patinées avec de la couleur9. Il crée aussi des bijoux et des objets d'art10.

Surnommé le « père des Arts déco", il a exercé une grande influence sur le style et le design du xxe siècle. L'influence exercée par Erté sur le style et la demande pour cet art subsiste. Il s'est aussi dirigé dans les gravures à édition limitée, les sculptures en bronze et le prêt à porter. Plusieurs de ses peintures figurent dans des musées du monde entier dont le musée 1999 à Tokyo qui possède une importante collection de ses œuvres, le Metropolitan Museum of Art de New York, le Musée d'art du comté de Los Angeles, la Smithsonian Institution à Washington et le Victoria and Albert Museum à Londres.

Il meurt le 21 avril 1990 à Paris 

ERTÉ (1892-1990)    Romain DE TIRTOFF
ERTÉ (1892-1990) Romain DE TIRTOFF

renseignements et prix sur demande 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.